Du coup, du côté des opérateurs, le Real Madrid part avec les faveurs des pronostics. Betclic, qui propose des paris sur l'Euroligue tout au long de la saison et couvre les demi-finales et la finale du Final Four avec un large choix de paris, le Real a une cote de 2.05 pour remporter le titre européen.

La plus grande compétition européenne de basket va livrer son verdict lors du Final Four. Tous les sites de paris sportifs permettent de parier sur le vainqueur. Ainsi, nous avons comparé les meilleures offres pour miser sur le vainqueur de l’Euroligue 21015.

Double finaliste en titre, le Real Madrid court après un titre en Euroligue depuis 1995 ! Cette saison, le club merengue s’affiche comme le grand favori de la compétition. Auteur d’un parcours impressionnant, notamment contre l’ennemi Barcelone et le Maccabi Tel-Aviv en poules et l’Efes Pilsen en quarts de finale, le Real Madrid est le club le titré dans l’histoire de la compétition européenne de basket (8). Et cette année, la pression est particulièrement forte sur les épaules du Real, qui accueille le Final Four !

Du coup, du côté des opérateurs, le Real Madrid part avec les faveurs des pronostics. Betclic, qui propose des paris sur l’Euroligue tout au long de la saison et couvre les demi-finales et la finale du Final Four avec un large choix de paris, le Real a une cote de 2.05 pour remporter le titre européen.

Le Real Madrid en favori à domicile

A domicile, le Real Madrid, opposé à Fenerbahçe en demi-finale est donc très attendus. Aux Rivers, Fernandez, Rodriguez, Slaughter et Nocioni de convertir en titre les espoirs madrilènes.

Pour les sites de paris sportifs, le principal concurrent pour le titre est le CSKA Moscou. La formation russe du stratège shooteur Teodosic et du français De Colo est très expérimentée. Vainqueur du Panathinaïkos au tour précédent, le CSKA a une cote de 2.30 chez Betclic, bookmaker le plus réactif ce type de pari. Finaliste en 2012, le club moscovite n’a plus gagné l’Euroligue depuis 2008, mais a déjà disputé 12 finales.

Egalement qualifiés pour le Final Four à Madrid, Fenerbahçe et l’Olympiacos, sacré en 2012 et 2013, ont des positions d’outsiders avec les demi-finales. Les bookmakers comme Betclic ne les imaginent pas créer l’exploit en atteignant la grande finale.