Le coureur espagnol Luis Leon Sanchez s’est imposé de la plus belle des manières hier en solitaire après avoir semé ses compagnons d’échappée à 11 kilomètres de la ligne d’arrivée. Après un début de Tour plutôt mitigé et une blessure au poignet, Sanchez avait tenté quelque chose à plusieurs reprises sans toute fois parvenir à concrétiser jusqu’à hier où il s’est imposé avec plus de 18 minutes d’avance sur le peloton.

Le cyclisme la joue fair-play ?

Cadel Evans fût victime d’une crevaison lors de l’étape d’hier et nous avons alors assisté à un très beau geste des autres favoris qui ont attendus l’australien alors qu’ils auraient pu en profiter pour attaquer. Cadel Evans a alors réparé sa crevaison et a rattrapé le peloton sans problèmes. Pierre Rolland de son coté en a profité pour attaquer et ce dernier risque de se faire remonter les bretelles.