Roger Federer s’est imposé hier lors des demi-finales de Roland Garros face à Novak Djokovic et a ainsi mit fin à sa série de 41 victoires consécutives. La fin du rêve a sonné pour le Serbe qui avait plusieurs enjeux lors de ce match capital. En effet, en cas de victoire face au Suisse, Novak Djokovic pouvait passer numéro 1 mondial devant Rafael Nadal, égaler le record de 42 victoire consécutives de John MacEnroe mais aussi participer à sa première finale de Grand Chelem sur terre battue. On imagine donc bien la pression qu’a subi Novak et la déception ressentie au terme de cette rencontre.

Du grand Roger porte d’Auteuil

Tout le monde voyait Novak Djokovic comme le grand favoris de ces internationaux de France du fait de son état de forme et de son début de saison quasi historique. En effet, le Serbe a enchaîné les victoires jusqu’à tomber sur un mur suisse nommé Roger Federer. L’ancien numéro 1 mondial, qui se faisait discret jusque là a complétement élevé son niveau de jeu jusqu’à dépasser celui de Novak Djokovic et nous offrir une prestation de qualité. Nous avons donc assister à du grand, du très grand tennis hier après midi court Philippe Chatrier. Rafael Nadal qui a du suivre ce match a donc du soucis à se faire quant à sa sixième finale de Roland Garros qu’il disputera dimanche après midi face à Roger Federer.